Pour exprimer leur foi en Dieu, prier ou manifester leur sagesse dans cette religion, les chrétiens se rassemblent dans des lieux de culte dédiés. Il s’agit des églises. Les églises sont des places ou endroits destinés à l’adoration de Dieu et à la manifestation des évènements à vocation chrétienne. Le christianisme, tout comme les autres religions du monde entier, conserve ses traces, ses enseignements et ses pratiques dans un livre sacré. Ce livre, qui est consacré à l’adoration, à l’apprentissage et à l’application des règles de la religion chrétienne, est nommé la Bible. Qu’est-ce que la Bible ?

Que devez-vous vous savoir sur la Bible ?

La Bible est le livre de référence des communautés juive et chrétienne. Celle-ci regroupe les saintes Écritures. Toutefois, il faut souligner que toute personne qui croit aux enseignements des saintes Écritures devrait savoir que l’Église est différente de l’église. C’est d’ailleurs la base fondamentale à connaître en tant que chrétien. De même, il faut noter que d’époque en époque, la religion chrétienne a connu une évolution importante qui a abouti à une multitude d’interprétations des saintes Écritures.

Le rôle des saintes Écritures dans l’avènement des églises

Ces multiples interprétations qui divergent ont provoqué différentes croyances religieuses dans le christianisme. Ce qui a permis alors de donner naissance aux différentes formes d’églises. Il faut alors comprendre que l’interprétation des saintes Écritures a abouti à des pensées religieuses qui divergent d’une communauté à une autre et d’une époque à une autre. Alors, qu’est-ce que signifie le terme « Église » selon la Bible ? Quels sont les points de dissemblance qui existent entre les différentes formes d’églises ? Le présent article vous clarifie les bases à connaître sur la religion chrétienne et sa genèse.

L’Église : que dire la Bible à son propos ?

Dans la Bible, l’Église désigne une organisation, une institution ou une entité religieuse qui rassemble tous les croyants en Jésus-Christ. De ce point de vue, l’Église se réfère à une communauté de personnes ayant foi en Jésus-Christ, notamment en ses enseignements et conseils saints. Ces communautés sont composées des juifs et des chrétiens. La Bible souligne aussi que l’Église est une communion, voire une assemblée de personnes reliées à une même foi chrétienne. De même, l’Église est, par excellence, l’institution qui régule toutes les communautés chrétiennes du monde entier. Par extension, il faut dire que c’est l’organe de règlement des conflits entre les chrétiens.

Tout savoir sur l'Eglise

Pourquoi doit-on différencier Église et église ?

Dans la première version de la Bible hébraïque, toute communauté ou organisation dans laquelle les individus professent leur foi en Jésus-Christ est appelée Église. Quant au mot « église », il signifie le lieu de rassemblement des chrétiens, l’endroit où les chrétiens se rencontrent pour pratiquer leur religion. L’église avait pour synonyme synagogue. Cette dernière désigne l’assemblée de Dieu, l’édifice où la communauté juive se réunit pour pratiquer le judaïsme. Mais à l’avènement de la pensée chrétienne, les communautés chrétienne et juive se réunissent dans un bâtiment ou un immeuble. C’est dès lors que le terme « église » trouve son sens.

Où se trouve la différence entre Église et église ?

Parlant de la différence entre les deux termes religieux : Église et église, il faut retenir que le premier renvoie à une communauté, un ensemble de personnes qui croient en la personne de Jésus-Christ. Quant au second, il s’agit tout simplement du lieu saint bâti et dédié aux activités religieuses relevant du fondement du christianisme. Ces activités religieuses concernent, entre autres, les prières, les cultes, les études bibliques, les chorales, etc.

Quelles sont les différentes églises qui existent ?

Selon les croyances défendues et les interprétations que se font les chrétiens du monde entier, il faut noter qu’il existe plusieurs églises. En effet, au IVe siècle, l’arrivée de la crise arienne a provoqué la venue de différentes églises indépendantes, avec en chef de file des grands auteurs religieux et des régions christologiques. Il s’agit, entre autres, de Nicomédie, de Constantinople et de Césarée-Antioche.

À ceux-ci s’ajoutent Tyr, Alexandrie, Rome et Cordoue. Entre 429 et 431, d’autres églises sont apparues, à savoir l’Église de l’Orient et l’Église impériale qui finissent par se séparer suite aux thèses de Nestorius. En 451, les églises apparues nées les Églises d’Arménie, de Syrie Syriaque et d’Égypte Copte ainsi que les Églises des trois conciles. Ces conciles étaient ceux d’Elvire, d’Éphèse et de Chalcédoine. Les trois conciles datent de 305 à 451.

Par ailleurs, à partir de 1054, le monde chrétien a connu cinq (5) Églises d’origines apostoliques. Entre autres, il s’agit de :

·         l’Église de Rome : celle-ci est connue comme la communauté chrétienne la plus répandue et défendue au monde. Cette domination est due aux personnalités chrétiennes émérites, en l’occurrence les papes.

·         l’Église de Jérusalem : elle a connu la domination musulmane, car sa population est fortement caractérisée par la prépondérance de l’islam.

·         l’Église de Constantinople : cette église fut menacée par l’avancée du royaume turc et par le schisme prôné par l’Église arménienne.

·         l’Église d’Antioche : fortement dominée par les musulmans et les hérésies des Églises syrienne et perse.

·         l’Église d’Alexandrie : cette Église a été affaiblie par la domination des musulmans et l’existence du schisme de l’Église copte.

Les différentes églises de nos jours

Aujourd’hui, les croyances religieuses en Jésus-Christ diffèrent selon les doctrines défendues par les grandes autorités chrétiennes. Ce faisant, les doctrines les plus populaires sont le catholicisme, le protestantisme, le christianisme évangélique, le christianisme orthodoxe.

Le catholicisme ou l’Église catholique

C’est la doctrine selon laquelle la gestion religieuse est assurée par une autorité donnée, en l’occurrence le Pape, les prêtres et/ou les évêques catholiques ou encore par le clergé séculier. L’Église catholique de Rome est dotée d’une administration dont la gestion est centralisée au Vatican. Elle est composée des diocèses, des archidiocèses et des paroisses qui assurent les fonctions de l’Église au niveau local. Notez que l’Église catholique est la plus grande Église chrétienne au monde.

L’Église protestante ou le protestantisme

Le protestantisme est un courant de pensée chrétienne dans laquelle l’autorité du Pape n’est pas reconnue. Dans cette doctrine chrétienne, ce sont les églises locales, paroisses et synodes affiliés aux églises nationales et aux organisations internationales qui représentent l’Église universelle. Au nombre de ces églises qui prônent le protestantisme figurent la Communion mondiale d’Églises réformées, la Communion anglicane, le Conseil méthodiste mondial ainsi que la Fédération luthérienne mondiale. Ici, la gestion administrative de l’Église est assurée par les prêtres, les évêques, les ministres, les pasteurs et les diacres.

L’Église évangélique

Les chrétiens partisans de l’Église évangélique soutiennent l’évangile. Leur pratique religieuse consiste à défendre les écrits et les témoignages des apôtres de Jésus à travers les cultes et autres manifestations religieuses. Chez les chrétiens évangéliques, le corps religieux chargé de la gestion et de l’administration de la communauté est constitué des évêques, des diacres, des conducteurs de louange, des ministres et des évangélistes.

L’Église orthodoxe

Les chrétiens qui soutiennent le courant orthodoxe ont le privilège de choisir leur propre archevêque ou chef religieux, notamment appelé primat. Les Églises orthodoxes sont des archevêchés et sont donc dirigées par des archevêques. Elles sont dites autonomes ou autocéphales. La gestion de l’administration est indépendante. Tout chrétien orthodoxe peut être archevêque, s’il respecte les conditions de nomination.

Quelles sont les attributions de l’Église ?

La mission principale de l’Église est conférée à des individus ou groupes d’individus nommés missionnaires. En effet, les missionnaires sont chargés d’annoncer l’Évangile. Cette mission n’a pas de limite, et va au-delà des frontières ou frontières géographiques. Ils partagent « la bonne nouvelle » et s’occupent de la formation des disciples. Ils ont également le pouvoir de baptiser les croyants. Le rôle de l’Église n’est pas seulement du point de vue religieux.

Il faut noter que l’Église joue également une mission humanitaire chrétienne ou sociale. Cette mission consiste à soutenir les personnes démunies, quelle que soit leur opinion religieuse. C’est le rôle que jouent les ONG chrétiennes, les organisations missionnaires catholiques telles que les séminaires, les paroisses.

Dans les organisations missionnaires, les missions de l’Église sont confiées aux différents corps religieux chrétiens de chaque type d’église. Ces corps religieux sont composés des frères, des soeurs, des prêtres, des pères, des diacres et autres. Tout corps religieux prônant le christianisme doit annoncer, à travers les actes, « la bonne nouvelle » qui concerne la résurrection de Jésus-Christ.

Par ailleurs, il faut souligner que l’Église a joué différentes missions d’époque en époque selon l’évolution des croyances religieuses chrétiennes. Ce faisant, nous avons les missions apostoliques où les missionnaires avaient la charge de prêcher l’Évangile, « la bonne nouvelle » dans les pays du monde tels que l’Asie Mineure, l’Afrique orientale, l’Empire romain, l’Inde.

Aussi, nous avons les missions du Moyen-Âge. Durant cette période, les missionnaires ont tenté d’atteindre le monde musulman. Enfin, il faut citer les missions catholiques, évangéliques et protestantes de nos jours. Les missionnaires ou groupes religieux chrétiens ont fortement favorisé l’émergence de la pensée chrétienne, notamment de l’Église.

Quelle est la place de l’Église dans la société ?

L’existence de l’Église dans la société revêt une importance capitale dans les relations sociales. Les fonctions de l’Église jouent un rôle régulateur. L’Église réconcilie les différents mouvements religieux qui divergent, car l’Évangile est unique. Elle incite, à travers les saintes Écritures, les différents groupes religieux du monde à coopérer afin de faire régner la justice, l’harmonie, l’unité et la paix. Son fondement est l’unicité de la foi chrétienne, une foi éclairée et tolérante.

Si l’Église existe, c’est pour montrer que peu importent les dissemblances notées au niveau des opinions religieuses des chrétiens, ces derniers appartiennent tous à un Dieu. Chaque église peut exprimer ses croyances et sa façon d’adorer Dieu. Mais, toutes les églises reconnaissent l’unicité de la foi chrétienne. Celle-ci est la croyance aux conseils, enseignements et pratiques religieuses conservées par les disciples de Jésus.

L’Église : que devez-vous retenir ?

L’Église est une communauté de chrétiens qui adhèrent à la prophétie de Jésus. Cette communauté chrétienne manifeste leur foi en se rassemblant dans des bâtiments ou lieux de culte que l’on appelle les églises. D’où la différence entre Église et église. Notez que l’Église est l’institution de régulation qui est chargée d’unir les chrétiens du monde entier. Les missionnaires chargés de prôner les doctrines religieuses se servent d’un livre sacré qu’est la Bible. Cette dernière regroupe les écrits qui témoignent de l’existence de Dieu.

En interprétant ces saintes Écritures de différentes manières, différentes églises ont vu le jour. Et cette tendance a connu une évolution permanente qui change d’époque en époque. Mais aujourd’hui, il faut distinguer les Églises catholiques, les Églises protestantes, les Églises évangéliques et les Églises orthodoxes.

L’Église, en tant qu’institution, joue également un rôle social. Les enseignements bibliques soulignent l’importance de l’action humanitaire chrétienne pour étendre la foi chrétienne dans le monde. Dès lors, les organisations missionnaires et les autres corps religieux chrétiens mettent en place des ONG chrétiennes, des orphelinats et des internats afin de former les jeunes pour une stabilité spirituelle et une jeunesse sainte et épanouie.

Les églises organisent des séances de prière, des manifestations culturelles et religieuses, des cultes d’adoration afin d’éduquer les jeunes et même des adultes dépourvus de toute croyance religieuse. Si l’Église régule les mouvements chrétiens, c’est pour une stabilité de la foi chrétienne. Si les principes de la foi chrétienne sont respectés, les divergences d’opinion religieuse chrétienne devraient être limitées.

Enfin, il faut souligner que l’Église, en tant qu’organisme de régulation, a encore un rôle important à jouer dans la société. De nos jours, les croyances religieuses chrétiennes se succèdent et divergent davantage. Or, si elle existe, c’est pour limiter les différences d’opinion entre les chrétiens. L’unicité de la foi chrétienne n’est pas concrétisée dans les relations sociales.

C’est ce qui pousse les chefs religieux chrétiens à créer leur propre église et à réunir un groupe d’individus pour défendre une doctrine chrétienne qui va préserver leurs propres intérêts. Si l’Église, elle-même, ne privilégie pas les intérêts de tous, sans distinction, certains seront tentés de créer leurs assemblées de Dieu pour prôner leurs intérêts.